DE P à TH


Pépin III le Bref

Naissance/mort : Jupille (Belgique) vers 715 - 24 septembre 768 à Saint-Denis
Dates de fonction de maire du palais : 741 – 751
Dates de règne : 751 - 768

Fils cadet de Charles Martel et de Rotrude. Maire du palais de Neustrie, de Bourgogne et de Provence à partir de 741. En 743, Pépin et son frère Carloman rétablissent un mérovingien sur le trône, Childéric III, et mettent ainsi fin à un interrègne qui dure depuis 737, et à une révolte qui a éclatée. Maire du palais des royaumes francs de 747 à 751, puis roi des Francs (751- 768). Duc de Neustrie, de Bourgogne et de Provence, il gouverne d'abord avec Carloman, qui a reçu l'Austrasie. Il appaise le clergé qui avait été dépouillé d'une partie de ses biens par Charles Martel, et assure au pape qu'il l'aidera à se défaire de la domination Lombarde. Devenu seul maire après l'abdication de Carloman en 747, il dépose Childéric III et l'envoit dans une abbaye en 751, avec l'appui du pape Zacharie ("Mieux vaut que le titre royal soit a celui qui a le pouvoir"). Il se fait alors élire roi des Francs et oindre par Saint Boniface en novembre 751. Le pape Etienne II sollicitant son appui contre les Lombards, sacre Pépin ainsi que ses deux fils, une 2ème fois solennellement le 28 juillet 754. Après qu'il ait battu Aistolf roi des Lombards, il cède au pape en 756, l'exarchat de Ravenne et la Pentapole, territoires pris sur les lombards. Pépin agrandit son royaume de la Septimanie, enlevée aux musulmans (752 - 759), et de l'Aquitaine (760 - 768) où une révolte s'était constituée. Il a épousé vers 740, Bertrade de Laon, dite « Berthe aux Grands-Pieds », fille D'Héribert ou Caribert comte de Laon, dont il a eu Carloman et Charlemagne. Il est le fondateur de la dynastie Carolingienne. A sa mort, son royaume est partagé entre ses deux fils Carloman et Charles, le futur Charlemagne. Son corps est inhumé à Saint-Denis.


(Moulage en plâtre d'une statue du XIIIème représentant Pépin le Bref. Au Château de Versaille.)



Pharamond

Naissance/mort : ? - 420/428 ?
Dates de règne : ? - 420/428 ?

Certaines sources disent qu'il régna à Trèves et sur une partie de la Flandre. Néanmoins, Pharamond ne fut probablement qu'un chef franc parmi d'autres, comme le pense d'ailleurs Grégoire de Tours. Il lui est attribué l'institution de la loi salique, que Clovis a fait rédiger plus tard. Ce texte traite de divers sujets comme les peines encourrues, des points de police, mais n'interdit pas à une fille de succéder. Certaines chroniques placent sa mort en 428, celles de Saint-Denis en 420. L'historien Hunibald rapporte que ce chef aurait été enterré à Frakenberg, entre la Lorraine et l'Alsace. Une charte de Dom Mabillon, datée de 1261, confirme cette tradition. Il aurait épousé Imbergide, fille de Bafogast, puis Argote, fille du chef Genebald, qui lui aurait donné Clodion et un certain Clenus.
Il est à noté que ce chef franc est peut-être légendaire. Il a souvent été considéré comme un roi franc, mais cette dignité n'existe pas vraiment encore à l'époque. En effet, les francs étaient jusqu'à la moitié du 5ème s., gouvernés par une multitude de chefs francs ayant sous leur direction une petite portion de territoire. Pour finir, des textes tardifs font de lui un décendant du troyen Priam.


(
Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Pharamond. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 15,37 gr, tranche cannelée. 07700003 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)

Sigebert Ier

Naissance/mort : 535 ? - Vitry 575
Dates de règne : 561 - 575

Fils de Clotaire Ier et d'Ingonde. Roi d'Austrasie de 561 à 575, et de Neustrie en 575. Il entreprend plusieurs expéditions contre les Avars. En 567, il récupère une partie du royaume de Caribert,  dont Paris que ses frères et lui gardent en indivision sous l'administration de l'évêque Germain. Il est en butte avec la rivalité agressive de son demi-frère Chilpéric Ier. Il épouse en 566, Brunehaut fille d'Athanagild roi des Wisigoths dont il a eu Childebert II, Ingonde et Chlodeswinthe. Chilpéric ayant épousé puis laissé assassiner Galswinthe, sœur de Brunehaut, Sigebert poussé par sa femme doit la venger et veut obtenir en compensation les territoires qui constituaient la dot de Galswinthe (Bordeaux, Limoges, Cahors, Le Béarn et la Bigorre). Il perd tout d’abord Tours et Poitiers. Il les regagne, de 573 à 575, en s'alliant avec Gontran, mais il se brouille ensuite avec ce dernier qui s'allie alors avec Chilpéric. Sigebert perd alors à nouveau Tours et Poitiers, ainsi qu’une partie de l’Aquitaine. Avec l'aide des peuples qu'il contrôle (Saxons, Alamans, Thuringiens) et de Francs situés près du Rhin, il finit par s'emparer de tout le royaume de Chilpéric. Mais il est assassiné à Vitry-en-Artois par des sbires de Frédégonde, nouvelle femme de son frère, après avoir été proclamé roi de Neustrie.


(Enluminure pleine page, "Sigebert 1er", BNF, image libre de droit issue de Wikipédia)


Sigebert II

Naissance/mort : 601 - 613
Dates de règne : 613 - 613
Fils d'Ermenberge et de Thierry II. Il a été fait proclamé roi de Bourgogne et d'Austrasie par Brunehaut, son arrière grand-mère. Mais l'aristocratie austrasienne et le maire de palais Warnachaire, craignant qu'il reste sous l'influence de celle-ci, les livre à Clotaire II qui les fait exécuter.


(Saint) Sigebert III ou Sigebert II si on considère que le dernier Sigebert n'a pas régné.

Naissance/mort : vers 631 - 656
Dates de règne : 634 - 656
Fils de Dagobert Ier et de Ragnétrude. Nommé roi d'Austrasie dès 634 par son père, il ne fut roi que de nom et inaugure la lignée des rois "fainéants". D'abord sous la tutelle de sa mère Nantéchilde et de Cunibert, évêque de Cologne, puis à Adalgésil, duc d'Austrasie, puis aux maires de palais Pépin de Landen, puis Otton en 640 et enfin Grimoald en 642. Il fonde le monastère de Ludon dans la forêt d'Ardenne, et l'abbaye de Saint-Martin où il sera enterré. Son armée est défaite par le rebelle Radulphe, qui se proclame roi de Thuringe. A la mort de Pépin de Landen, il s'ouvre une lutte de pouvoir pour la place de maire du palais, gagnée par Otton. Grimoald jugeant que cette charge lui revenait, complote avec le duc des Alamans Leuthari, qui parvient à faire assassiner Otton en 642. Grimoald devient ainsi maire du palais, et va s'attacher à rendre cette fonction héréditaire. En 643, Grimoald parvient à convaincre Sigebert III, sans enfants, à adopter son fils Childebert. En 645, Grimoald reprend la lutte contre Radulphe et soumet la province. Vers 652, Emnéchildis met au monde un fils, Dagobert II, qui est exilé à la mort du roi par Grimoald I au profit de son fils. Sigebert III épouse en 647, Emnéchildis ou Himnechilde ou Hymnégilde fille de Sigrade de Bourgogne, dont il a eu Dagobert II. Fête le 1 février.


Théodebald ou Thibaut

Naissance/mort : 535 - 555
Dates de règne : 548 - 555
Roi d'Austrasie. Fils de Théodebert Ier et de Deutérie. De santé maladive, il ne joue pas un grand rôle et meurt sans descendance. Durant son règne, sa tante Théodechild et le maire du palais Kurda assurent la régence. Devant les menaces de reconquête byzantine de l'empereur d'Orient Justinien 1er, il envoit en 553, sous le commandement de Leutharde Bucelin, une armée composée de Francs et d'Alamans en Italie du nord. Elle atteint la Calabre mais est battue à Capoue par le général Narsès avant d'être repoussée. Il a épousé vers 552, Waltrade ou Waldrade, fille de Vacon ou Waccon Ier roi des Lombards.


Thibert ou Théodebert Ier

Naissance/mort : vers 505 - 548
Dates de règne : 534 - 548
Roi d'Austrasie. Fils de Thierry Ier et d'Eustère. Ses oncles essayèrent de lui ravir son héritage. Il réussit à battre un raid danois au début de son règne. Il a pris part au partage de la Bourgogne avec Childebert et Clotaire, ses oncles (534). En 537, le roi Ostrogoth Vitigès cède la Provence aux Francs afin d'acheter leur neutralité dans le combat qui l'oppose à l'empereur romain d'Orient. Il récupère ainsi une partie de la Provence avec le port de Marseille. Mais il rompt son accord de neutralité et envahit l'Italie du nord, dont il revient chargé de richesses. Il est le premier franc à frapper des pièces d'or à son nom, où il est titré d'Auguste. Il serait mort à la chasse, renversé de son cheval par une branche d'arbre. Il épouse en 535, Deutérie dont il a eu Théodebald, et dont il divorce en 542. Il se remarie la même année avec Wisigarde, fille de Vacon Ier roi des Lombards.


Thibert ou Théodebert II

Naissance/mort : 586 - 612
Dates de règne : 595 - 612
Fils de Childebert II et de Faibeule. Roi d'Austrasie. Il est dominé au début de son règne par sa grand-mère Brunehaut. En 599, celle-ci est chassée. Mais après son départ, il doit subir l'influence des grandes familles austrasiennes, et de leur chef, le maire du palais Gondulf. Avec Thierry II, son frère, il reprend la lutte commencée par leur père contre le royaume de Neustrie, et étant parvenus à battre Clotaire II, ils se partagent son royaume (600 - 604). Mais les deux rois prennent alors les armes l'un contre l'autre. Théodebert est vaincu à Toul et à Tolbiac en 612, et est enfermé dans un monastère à Chalon-sur-Saône avec son fils Mérovée, sur ordre de Brunehaut, qui les fait ensuite assassinés. Il épouse en 608, Blichilde fille d'Ansbert maire du palais de Neustrie (dont il a eu Mérovée), laquelle est assassinée en 610. La même année, il épouse Théodechilde. Un de ses 4 fils, Sigebert, aurait échappé au massacre et aurait peut-être fondé la lignée des Habsbourg.


Thierry ou Thierri Ier ou Théodoric

Naissance/mort : vers 485 - 534
Dates de règne : 511 - 534
Roi de Reims (Austrasie) et d'Auvergne, fils aîné de Clovis, il est né d'une princesse rhénane inconnue. Co-roi d'Aquitaine. I En 515, il repousse un raid Danois. Avec Clotaire Ier, il soumet la Thuringe (530 - 531) gouvernée par Hermenfroi.
Il participe avec ses frères, à plusieurs campagnes contre les Burgonde, et soumet la Thuringe en 531. Il impose un tribu aux Frisons, Saxons et Bavarois. Il amende la loi salique. Il meurt en 534, et est enterré à Metz. En 502, il a épousé Eustère, fille d'Alaric roi des Wisigoths dont il a eu Théodebert. Cela lui a permis de faire alliance avec les anciens ennemis des mérovingiens. Sa 1ère femme meurt en 521. En 522, il épouse Swavégothe fille de Sigismond roi des Burgondes, dont il a Théodelinde ou Théodechilde.


Thierry II ou Thierri II

Naissance/mort : vers 587 - Metz 613
Dates de règne : 595 - 613
Deuxième fils de Childebert II et de Faibeule. Roi de Bourgogne et d'Orléans en 595 et d'Austrasie en 612. Il règne sous la tutelle de sa grand-mère Brunehaut, et passe ses premières années à la cour de son frère. Avec celui-ci, il lutte avec succès contre Clotaire II, et annexe une partie de son royaume. En 612, sous la pression de Brunehaut, il se retourne contre son frère qu'il bat à Toul et à Tolbiac. La mort de son frère assassiné par ordre de sa grand-mère lui livre le royaume d'Austrasie. Vers 606, il épouse Ermenberge, fille de Wittéric roi des Wisigoths dont il a eu Sigebert II, ainsi que Corbus, Childebert et Mérovée, tous trois assassinés par Clotaire II en 613. Il possède de nombreuses concubines et en a eu de nombreux enfants. Après la mort de Sigebert II en 613, ces derniers ne lui succèdent pas car les Grands de l'Etat, ayant peur qu'elle soit à nouveau régente, préfèrent traiter avec Clotaire II.


Thierry III ou Thierri III

Naissance/mort : 654 - 691
Dates de règne : 673 - 673 et 675 - 691
Il est le 3ème fils de Clovis II et de Sainte Bathilde. Roi des Francs (679 - 691). Thierry ne reçut pas de royaume à la mort de son père, car il n'avait que 3 ans. Ebroïn le fait investir des couronnes de Neustrie et de Bourgogne en 673, à la mort de Clotaire III, afin de régner en son nom. Mais la même année, Wulfoad dépossède Thierry au profit de Childéric II. Ebroïn y perd sa place de maire du palais. En 675, à la mort de Childéric II, Thierry III libéré par Saint-Léger revient de Saint-Denis où il a été enfermé, et récupère son ancien royaume. La même année, Ebroïn fait apparaître un fils de Clotaire III qu'il nomme Clovis, et fait lever des troupes partisanes. Quelques succès lui permettent de traiter avec le roi, et de récupérer son poste de maire du palais. Le dénommé Clovis disparut aussitôt. En 679, Thierry récupère la couronne d'Austrasie suite à l'assassinat de Dagobert II, et devient roi des Francs. En 680, Ebroïn est assassiné après avoir battu Pépin II à Rethel. Les maires de palais Waraton, puis Berchaire assurent alors le pouvoir, confinant le roi dans une maison de plaisance sur l'Oise, à Maumaques. Mais à Tertry, en 687, Berchaire meurt lors d'une bataille contre Pépin de Herstal, maire du palais d'Austrasie. Celui-ci s'empare du gouvernement, mais laisse Thierry III sur le trône. Il a  épousé Clotilde, fille d'Anchise, maire du palais d'Austrasie dont il a eu comme fils Childebert III, (Clotaire IV ?), Clovis IV. Il fut enterré dans l'abbaye de Saint-Waast d'Arras.

(Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Thierry III. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 15,90 gr, tranche cannelée. 07700015 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)


Thierry IV ou Thierry (de Chelles)

Naissance/mort : 713 - 737
Dates de règne : 721 - 737
Fils de Dagobert III. Il succède à Chilpéric II, et devient roi des Francs. Il ne règne que de nom sous la tutelle de Charles Martel, qui multiplie les campagnes contre les Saxons et les Frisons, soumet la Thuringe et la Bavière. En 732, Charles arrête les Arabes à Poitiers. Il a épousé Tanaquille.


(Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Thierry IV. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 16,15 gr, tranche cannelée. 07700020 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)