DE Cl à M


Clotaire Ier (dit le vieux)

Naissance/mort : vers 497 - mort en  561 à Compiègne.
Dates de règne : 511 - 561
Dernier fils de Clovis. Suivant la coutume des Francs, à la mort de son père, il hérite d'une partie du royaume. En l'occurrence, le nord (la Neustrie avec comme capitale : Soissons), malgrès les projets de ses frères de lui soustraire ses états. Co-roi d'Aquitaine. C'est un roi courageux, libéral et politique habile. Avec ses frères, il lutte contre les Burgondes. Il fait assassiner les fils de son frère Clodomir, et à la mort de celui-ci en 524, il s'empare d'une partie de son royaume. Il soumet la Thuringe avec Thierry 1er en 531. En 534, avec Childebert, il conquiet la Bourgogne dont il récupère une partie. En 537, le roi Ostrogoth cède la Provence aux Francs afin d'acheter leur neutralité dans le combat qui l'oppose à l'empereur romain d'Orient. Il obtient ainsi une partie de la Provence. Il fait de Paris sa capitale. En 555, il devient roi d'Austrasie, Théodebald venant de mourir. En 558, il devient seul roi des Francs suite à la mort de Childebert. Son fils préféré Chramne s'étant révolté contre lui, il le fait attacher sur un banc où il est battu pendant une heure, avant de le tuer en faisant mettre le feu à une chaumière où Chramne, sa femme et ses enfants sont disposés. Il est connu pour sa bigamie et aurait forcé la veuve de Clodomir à partager son lit. Il a épousé :
- Ingonde, fille de Chlodomir II roi des Germains. Il a eu d'elle,
Caribert Ier, Saint Gontran, Sigebert Ier, Chramne
- Arégonde vers 524 ?, fille de Chlodomir II roi des Germains. ll en a eu Chilpéric 1er.
- Gontheuque, veuve de Clodomir, en 524
- Sainte Radegonde, fille de Berthaire roi de Thuringe, en 538
- Waltrade, veuve de Théodebald, vers 555 ?
Il a eu comme concubine :
- Chunsine,
- Ingudis.
Il a été enterré à Soissons, dans l'église de Saint-Médard qu'il avait commencé et que son fils Sigebert a achevé.

(Enluminure ? "Clotaire 1er", BNF, image libre de droit issue de Wikipédia)


Clotaire II (dit le Jeune)

Naissance/mort : 584 - à Paris en 629
Dates de règne : 584 - 629
Fils de Chilpéric Ier et de Frédégonde. On ne sait si Chilpéric est son vrai père. Roi de Neustrie et de Soissons de 584 à 613. Roi des francs de 613 à 629. Il est d'abord placé sous la tutelle de sa mère jusqu'à sa mort en 597. Celle-ci défend le royaume contre Childebert II, roi d'Austrasie. Mais Clotaire II après les défaites de Dormelles (600) et d'Estampes (604) contre Théodebert II et Thierry II, fils de Childebert II, est obligé de signer la paix de Compiègne, et perd ainsi presque tous ses territoires. Mais après leur mort en 612 et 613, il fait exécuter Brunehaut et le roi Sigebert II, dont il s'empare de son royaume. Il devient ainsi seul roi des Francs. En 614, lors du concile de Paris, Clotaire II dans un édit, instaure des maires du palais en Bourgogne (Warnachaire), en Austrasie (Pépin de Landen), en Neustrie. Il entérine ainsi l'existence des tria regna (Neustrie, Austrasie, Bourgogne) sous la pression des Grands qui veulent garder une partie du pouvoir. Ceux-ci étaient prêts, si Clotaire II ne cédait pas à leurs exigences, à lui opposer un bâtard de la famille d'Austrasie. Il vend pour 35 000 sous d'or, les villes d'Aoste et de Suse, sur les conseils de Garnier, maire du palais de Bourgogne. En 615, il fait tenir un concile à Paris, où furent adoptés divers réglements, dont le recueil forme le code des lois allemandes. En 623, il associe son fils Dagobert au trône en le faisant roi d'Austrasie. Son règne est prospère et voit l'émergence de l'aristocratie terrienne. En 600, il épouse Hadeltrude, fille de Sigould Ier duc d'Austrasie, morte la même année. En 602, il épouse Bertrude ou Bertethrude ou Bérétrude fille de Ricomer de Bourgogne, morte en 618, dont il a eu Dagobert Ier. La même année, il épouse Sichilde fille de Brunulphe II comte d'Ardennes. Il a eu aussi comme fils Caribert II, roi d'Aquitaine de 629 à 632.


Clotaire III

Naissance/mort : 652 - 673
Dates de règne : 657 - 673
Fils aîné de Clovis II et de Bathilde. Roi de Neustrie et de Bourgogne de 657 à 673 sous tutelle de sa mère, puis du maire du palais Ebroïn à partir de 658, qui finit par usurper tout le pouvoir. Sous son règne, la perte de pouvoir du roi est complète, le pouvoir étant entièrement passé entre les mains des maires du palais, auxquels les Grands du royaume sont obligés de s'allier les bonnes grâces pour posséder une partie du pouvoir. Il aurait peut-être eu Clovis III, mais ce lien de parenté n'est pas avéré.


(Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Clotaire III. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 15,87 gr, tranche cannelée. 07700013 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)


Clotaire IV

Naissance/mort : 685 - 719
Dates de règne : 717 - 718
(Fils de Thierry III et de Clotilde ?). Roi d'Austrasie sous la tutelle de Charles Martel qui l'a placé sur le trône contre le roi de Neustrie, Chilpéric II. Charles Martel se débarasse de lui vers 718. Il se met ainsi en place un interrègne de deux ans où il n'y eut pas de roi de Neustrie.


Clovis Ier (ou Clodowich ou Clodovegh ou Louis) le Grand ou le Premier Chrétien

Naissance/mort :
vers 466 - mort à Paris le 27 novembre 511.
Dates de règne : vers 481 - 511



(Victoire de Tolbiac. Extrait de Vie et baptême de Clovis, vers 1889. Imagerie d'Epinal. Ouvrage lu par les écoliers durant la 3ème république.)

Fils de Basine et de Childéric Ier à qui il succède à l'âge de 16 ans, il devient roi des Francs de Tournai et gouverneur de Belgique seconde. 5 ans après son arrivée sur le trône, il entreprend d'étendre ses possessions. En 486, il vainc avec Ragnacaire roi de Cambrai, à la bataille de Soissons, Syagrius le fils d'Aegidius. Ce romain fut placé par des cités fédérées, à la tête des restes de la Belgique seconde sous influence romaine. Battu, Syagrius s'enfuit chez le Wisigoth Alaric, lequel le livre à Clovis qui le fait égorger. Ce dernier étend ainsi sa domination sur toute la Belgique seconde. En 491, Clovis gagne partiellement les Thuringiens (il prend le diocèse de Liège) avec l'aide de ses cousins Chararic et Ragnacaire. En 492, il épouse Sainte Clotilde, nièce catholique de Gondebaud, roi des Burgondes, afin de se concilier les Burgondes. Elle lui donne 5 enfants (Ingomer, Clodomir, Childebert Ier, Clotilde, Clotaire Ier). Il semblerait qu'il ait auparavant épousé une fille d'un personnage nommé Sigebert l'ancien dont il aurait eu Thierry Ier. En 496, suite à l'appel au secours de Sigebert, roi Franc de Cologne dont les possessions jouxtent le Rhin, il combat et rentre victorieux des Alamans à la bataille de Tolbiac, lesquels se réfugient en Rhétie. En 498, il se fait baptiser à Reims par l'évêque Saint Rémi, tenant ainsi une promesse faite lors de la bataille de Tolbiac : alors qu'il était en déroute, il aurait invoqué le "dieu de Clotilde", promettant de se convertir en cas de victoire ; le cours de la bataille aurait aussitôt été renversé. Premier roi Franc chrétien, il comprend le premier le pouvoir grandissant de l'Eglise et s'en fait un allié. Il est reconnu par l'empereur romain d'Orient Anastase. En 500, Clovis désire s'allier avec les Burgondes contre les Wisigoths. Mais deux frères sont à leur tête : Gondebaud et Godégisile. Il s'allie alors avec Godégisile qui veut devenir chrétien, contre Gondebaud qui s'allie aux Wisigoths. Ce dernier vaincu à Dijon, se replie sur Avignon. Godégisile entre à Vienne, se considère comme seul roi, accepte la suzeraineté de Clovis et promet de l'aider dans sa campagne contre les Wisigoths. Clovis propose la paix à Gondebaud suite au long siège sans succès d'Avignon. Gondebaud l'accepte, puis Clovis une fois partit, réussit à faire égorger son frère Godégisile. Clovis fait alors alliance avec Gondebaud et lui promet de lui céder la Provence lors de la conquête, en échange de son aide. Clovis conclut un accord avec Anastase 1er, l'empereur d'Orient, qui vise à affaiblir la puissance des Goths. Il stipule que Clovis attaquera les Wisigoths et Anastase 1er, les Ostrogoths. Cet accord convient à tous deux, en effet, les byzantins ont a subir la puissance des Ostrogoths, et se savent impuissants seuls. Quant à Clovis, il craint que les Ostrogoths s'allient aux Wisigoths, l'expansion franque aurait alors tourné au désastre. En 507, il marche vers les Wisigoths avec l'aide des Burgondes, de chefs Francs, d'Anastase Ier. A la bataille de Vouillé (près de Poitiers), il vainc Alaric II, roi des Wisigoths qui est tué. Il conquiet l'Aquitaine (507-509) au-dépend des Wisigoths, alors que son fils Thierry (futur Thierry 1er) soumet l'Auvergne. Anastase 1er échoue de son côté, et les ostrogoths en profitent pour faire subir d'écrasantes défaites aux Burgondes. En 508, Clovis retourne en Touraine, où il soumet Tours. Il reçoit un message de l'empereur d'Orient Anastase qui lui confère le titre de consul honoraire. Pendant ce temps là, ses lieutenants aidés des bourguignons échouent à s'emparer d'Arles et de Carcassonne. Afin de s'assurer de toute tentative d'indépendance ou de prise de pouvoir, il assassine les chefs Francs de son royaume. Ainsi sont tués, Chararic, Clodéric roi de Cologne (suite à l'assassinat qu'il a perpétré contre son père SigebertCaribert Ier, Saint Gontran, Sigebert Ier, ChramneCaribert Ier, Saint Gontran, Sigebert Ier, ChramneCaribert Ier, Saint Gontran, Sigebert Ier, Chramne), Ragnacaire roi de Cambrai et ses deux frères Richarius et Rigomer roi du Mans. En 509, Clovis fait de Paris sa capitale. En 511, il promulgue la première version de la loi salique : les femmes ne peuvent hériter de biens fonciers. Il réunit le Concile d'Orléans qui réalise une réorganisation de l'Eglise des Gaules. Il permet aux différents peuples de son royaume de conserver leurs lois : code théodosien pour les Gallo-romains, ce même code mais modifié par Alaric pour les Wisigoths, la loi gombette pour les Bourguigons. Il meurt le 27 Novembre à Paris, et est inhumé dans la basilique des Saints-Apôtres (future église Sainte-Geneviève). La conversion de Clovis à la foi catholique n'a pas de date sûre, elle s'est en tout cas réalisée entre 496 et 507, et lui a permis de recevoir l'appui des évêques, ce qui était son objectif. Il a été protecteur de fondations monastiques (ex: abbaye de Sainte-Geneviève). Ses quatre fils : Thierry Ier, Clodomir, Childebert Ier, Clotaire Ier, lui succèdent.


Clovis II (Le Fainéant)

Naissance/mort : vers 635 - 657
Dates de règne : 639 - 657

Fils de Dagobert 1er et de Nanthilde. Considéré comme l'un des premiers ''rois fainéants''. Couronné roi à 4 ans par les Grands de Neustrie, il est placé sous la tutelle de sa mère, puis se fait surpasser par les maires du palais Aega puis Erchinoald à partir de 642. Sous son règne, les Grands de Bourgogne demandent à avoir un maire du palais. Nantéchilde en fait donner la charge à un de ses favoris, Flaochard, et lui donne sa nièce en mariage. En 656, Clovis II fait mettre à mort Grimoald que les Grands de Neustrie lui ont remis. On ne sait si Childebert l'Adopté a continué à régner, si il a été assassiné, et dans ce cas, si Clovis II mort en 657, a eu le temps de réunir les royaumes francs. Clovis II passe pour être le premier roi à utiliser une voiture à boeufs, jusque là réservée aux reines, sa santé maladive semblant en être la cause. L'usage étant pour les rois d'aller à cheval, c'est pour avoir utiliser ce moyen de transport qu'il a été déclaré comme étant fainéant. Il épouse en 651, Sainte Bathilde, esclave achetée à des pirates par Erchinoald, dont il a eu comme fils Clotaire III, Thierry III, Childéric II.  

(Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Clovis II. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 15,61 gr, tranche cannelée. 07700012 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)

Clovis III

Naissance/mort : ? - ?
Dates de règne : 675 - 676
Fils présumé de Clotaire III et de Bathilde. Roi d'Austrasie. Il est placé sur le trône par Ebroïn qui possède tout pouvoir. En 676, il est remplacé par Dagobert II. 


Clovis IV

Naissance/mort : 682 - 695
Dates de règne : 691 - 695
Fils de Clotilde et de Thierry III. Roi des Francs. Sous son règne, le vrai maître du royaume fut le maire de palais Pépin de Herstal (dit le jeune). Les maires de palais n'osent encore prendre la place des rois, de peur de déclencher des révoltes dans le peuple. Clovis IV meurt à l'âge de 13 ans.



(Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Calovis IV. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 16,25 gr, tranche cannelée. 07700016 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)


Dagobert Ier

Naissance/mort : vers 604 - mort en 639 à Saint-Denis
Dates de règne : 623 - 639

Fils de Clotaire II et de Bertrude. Roi des Francs (632 - 639). Il est reconnu d'abord roi d'Austrasie par son père (623) (sous la tutelle de l'évêque de Metz, Arnoul). Il se fait reconnaître roi de Bourgogne, puis de Neustrie à la mort de son père, et évince son frère cadet, Caribert, relégué en Aquitaine. Tout son règne se fera sous la présence imposante de Pépin de Landen. En 632, à la mort de son frère, il devient roi des Francs et établit sa capitale à Paris. Il reconstitue ainsi l'unité du royaume franc. Avec l'aide de ses conseillers Didier et Eligius (saint Eloi), il restaure l'ordre judiciaire, religieux, commercial et financier. En 634, il relègue son maire du palais d'Austrasie Pépin Ier, en Neustrie, afin de calmer ses prétentions au pouvoir. Il essaye la même année de soumettre les Eslavons, mais les Grands d'Austrasie, mécontents de ne pouvoir s'approprier une partie du pouvoir lèvent le pied sur le champ de bataille. Il leur donne alors pour roi, son fils Sigebert III, ce qui contente les aristocrates, ravis de pouvoir gouverner à la place du fils, trop jeune pour tenir son rôle. Les Eslavons sont alors battus par les troupes austrasiennes. En 638, il soumet les Gascons révoltés, mais s'attaque aussi aux Wisigoths, aux Lombards, et aux Bretons dont le prince de Domnonée reconnaît son autorité. Il a l'appui de l'église, crée et agrandi de nombreux monastères (Saint-Denis), continu la conversion des païens, mais s'addonne cependant au luxe et à la débauche. Il a su arrêter momentanément la décomposition de l'Etat mérovingiens. Quelques temps avant sa mort, il organise sa succession en attribuant à son autre fils, Clovis II, la Neustrie et la Bourgogne. Il épouse en 626, Gonatrude fille de Brunulphe II comte d'Ardennes, dont il divorce en 629. La même année, il épouse Nanthilde ou Nantéchilde fille de Sandrégisiste, dont il a eu Clovis II. En 630, il épouse Wulfgonde et Ragnétrude dont il a eu Sigebert III. Il y a ainsi plusieurs reines en même temps. Il a eu de très nombreuses concubines. Il est immortalisé par la chanson ''le bon roi Dagobert ...''. Sa particularité est d'être le premier roi enterré à Saint-Denis.

(Sculpture du français Jean Duseigneur (1808-1866) de 1838-1839, en marbre blanc, de 2 m 01 de hauteur. Au château de Versaille)


(Saint) Dagobert II (Le jeune)

Naissance/mort : vers 652 - 679
Dates de règne : 676 - 679
Fils de Sigebert III et d'Emnéchildis. Roi d'Austrasie. Il est relégué dans un monastère irlandais en 656 par Grimoald, et porté au trône en 676 par le maire de palais Wulfoad, après la mort du roi Childéric II. Wulfoad régne en son temps. Dagobert II est assassiné trois ans plus tard (en forêt de Woëvre près de Stenay ?). En 666, il épouse Mechtilde durant son exil, dont il a eu Sainte Hermine. Sa femme meurt en 670. Il épouse alors l'année suivante, Gisèle fille du comte wisigothique Béra II. Il fut enterré à Saint-Rémy.


Dagobert III

Naissance/mort : vers 699 - 17 janvier 715
Dates de règne : 711 - 17 janvier 715
Fils de Childebert III et d'Ermenchilde. Roi des Francs. Le gouvernement est entre les mains de Pépin de Herstal qui meurt en 714, puis de Rainfroi. Il est le père de Thierry IV.


(Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Dagobert III. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 14,83 gr, tranche cannelée. 07700018 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)


Gontran (saint)

Naissance/mort : vers 525 - 28 mars 593 ? à Chalon-sur-Saône
Dates de règne : 561 - 592
Deuxième fils de Clotaire Ier et d'Ingonde. Roi de Bourgogne et d'Orléans, il s'installe à Chalon-sur-Saône en raison de sa situation centrale dans ses états. Il récupère en 567 une partie du royaume de Caribert, dont Paris que ses frères et lui gardent en indivision sous l'administration de l'évêque Germain. Gontran mène tout d'abord une politique d'apaisement entre ses frères. En 571, les Lombards pénètrent en Bourgogne, battent les troupes du roi franc, et ramènent un riche butin. Lorsqu'ils reviennent l'année suivante, le général Mummol les disperse, tout comme 4 ans plus tard. Cette fois-ci, ils se reconnaissent tributaires de Gontran.
Lors de la guerre entre Sigebert et son frère Chilpéric, il sera d'abord allié au premier, puis au second. En 575, suite à la mort de Sigebert Ier, son fils Childebert II est couronné par Gontran, signe de modération de la part de ce dernier. Il mène campagne sans succès contre les Wisigoths, bat le comte de bretagne qui s'était déclaré indépendant et lui fait renouveler hommage. Il a convoqué plusieurs conciles et favorisé le christianisme à travers la création d'abbayes comme celle de Saint-Marcel, près de Châlon, où il fut inhumé. Tous cela lui vaut d'être béatifié. Fête le 28 mars. Il a mené des campagnes contre les Basques. En 584, Chilpéric est assassiné, et Gontran, toujours généreux protège son fils qu'il fait nommer Clotaire, et qu'il fait couronner roi de Soissons. Il obtient par là même, la pleine royauté sur Paris. Il adopte comme successeur Childebert II au traité d'Andelot (587), ses trois fils étant morts en bas âge. Son irrésolution politique va être en partie une des causes des troubles qui se déroulent sous son règne, et tout de suite après. N'ayant pas su fédérer les intérêts des Grands du royaume, ceux-ci prennent part à diverses alliances afin de favoriser leurs desseins, et déstabilisent ainsi les royaumes francs. Gontran a épousé Marcatrude fille de Magnaire en 556, dont il divorce en 565. En 566, Il épouse Austregilde ou Bobile. Il a eu Vénérande comme concubine.


Mérovée ou Merowig ou Merovech

Naissance/mort : vers 411 ? - 458
Dates de règne : 448 - 458
Il est considéré comme le premier roi des Francs. Ce personnage mal connu est un fils présumé de Chlodion le Chevelu. Il reprend peut-être la succession du pacte effectué avec les romains par Clodion. Le 20 septembre 451, il participe avec le général romain Aetius à la bataille des champs Catalauniques contre Attila. Il a donné son nom à la première dynastie des rois de France. Son nom Mérowig, signifie éminant guerrier. Il a épousé Chlodeswinthe, vers 446 (?), dont il a eu Childéric Ier.

(Médaille en bronze de 1720 représentant un portrait de Mérovée. Oeuvre du médailleur Jean Dassier (1676-1763). 31 mm de diamètre, 15,37 gr, tranche cannelée. 07700003 BNF Richelieu Monnaies. Image libre de droit issue de Wikipédia)